Situation encourageante au Royaumes-Unis et aux États-Unis

Contrairement à la situation que l’on peut observer en France et dans bien d’autres pays, la production de prêts immobilier au Royaume-Unis se porte de mieux en mieux depuis le début de 2009. En effet, la situatio semble en bonne voie de rémission après la crise immobilière qui a régné au Royaume-Unie au cours de derniers mois de 2008. En effet, selon ce qu’on peut lire dans le dernier rapport mensuel rédigé par la Banque d’Angleterre, une augmentation de 4% de la quantité de prêts immobiliers a eu lieu entre le mois de février et celui de mars, passant de 37 716 prêts en février à 39 230 prêts en mars. De plus, on peut constater une hausse de 23% du nombre de prêts entre les mois de janvier et de mars, une nouvelle très à point en ces temps de crise économique.

On peut aussi observer des éléments assez encourageants aux États-Unis, alors que les dépenses dans le secteur de la construction ont connu une hausse de 0.3% durant le mois de mars par rapport à février, une première augmentation de ce côté dans les cinq dernier mois. Cette croissance représente une grande surprise pour la majorité des observateurs et analystes, alors que la plupart d’entre eux prédisaient une baisse très importante. Dans le domaine privé, on a aussi pu remarquer une augmentation, pour un deuxième mois consécutif, du côté des dépenses immobilières hors-logements tel que les hôtels, bâtiments commerciaux, édifices à bureaux, etc. L’économiste Lawrence Yun rappelle cependant qu’il faudra encore plusieurs mois de croissance avant de pouvoir confirmer le rétablissement du marché immobilier aux States.

Par ailleurs, on a inauguré à Chantilly, en France, un immeuble à appartements construit uniquement en bois, à l’exception des fondations. Il a été réalisé par l’ingénieur Éric Guez dans le cadre d’un projet de sa société « Urban Green ». Les murs extérieurs ont cependant été recouverts de panneaux de fibre végétale et ceux intérieurs de carreaux de plâtres, l’ingénieur ne voulant pas donner une apparence de « chalet de montagne » à ses habitations. L’immeuble a été bâti dans un souci écologique, comme en témoignent les panneaux solaire disposés sur le toit de la bâtisse. L’édification de ce bâtiment a elle-même permis d’économiser l’équivalent de 300 tonnes de carbone comparativement à celle d’un bâtiment dit traditionnel. Le prix de ces apparements est d’environ 6.000 euros le mètre carré.

Une réponse à to “Situation encourageante au Royaumes-Unis et aux États-Unis”

Calcul d'hypothèque
Calculateur de crédit Calculateur Hypothécaire
Calculateur HypothécaireCalculateur de créditCalculateur de crédit


années

%