Calcul pret immobilier

Pour réussir son projet immobilier, il faut acheter selon les moyens entre ses mains, et parmi ces moyens, le crédit est un illustre exemple que tout le monde connait. En fait, l’unique solution  pour réussir  un achat immobilier est d’acquérir un actif immobilier en fonction de ses capacités réelles de remboursement. Comparer tous les aspects de l’offre du prêt constitue un meilleur moyen de choisir l’offre immobilière, ils permettent de faire le calcul pret immobilier. Le plus important avant tout est  le taux immobilier parce qu’il détermine directement le coût du prêt. On distingue deux sortes de taux sur le marché à savoir le prêt immobilier à taux fixe qui permet de connaitre dès le début, le montant total du remboursement d’emprunt  incluant les intérêts bien entendu. Ce qui peut constituer un désavantage pour l’emprunteur car il ne pourra plus bénéficier d’une quelconque révision à la baisse de son taux. Pour un prêt immobilier à taux fixe, il suffit simplement de comparer le taux du prêt hors assurance. Dans le cas d’un prêt immobilier à taux variable, la vigilance est de mise car le taux révisable, son autre nom, voit aussi son taux varier, à la hausse comme à la baisse. Bref, il subit, un yoyo, une fluctuation dû par deux éléments majeurs : l’indice de référence sur lequel est indexé le taux et la marge de l’établissement bancaire. Oui, le taux prêt immobilier a son propre marché. Il faut tenir compte des deux paramètres pour envisager les possibles variations du taux du prêt immobilier dans les années à venir. L’avantage avec ce système est qu’au départ, on a un taux relativement bas et de rester libre d’effectuer les remboursements par anticipation. Ce qui privilégie l’emprunteur d’une certaine latitude. Mais, notons que pour éviter de tomber dans un spiral de hausse, le prêt à taux capé est un rempart et doit être pris en compte. Ce qui constitue une meilleure garantie contre les risques. Le prêt à taux variable bénéficie pour sa part du mécanisme d’un taux plafond.

Ils, les taux fixe et variable, ne sont pas seuls pour faire un calcul pret immobilier mais d’autres agrégats aussi entrent en ligne de compte. C’est le cas de l’assurance qui est le second poste par son importance en termes de coût. L’assurance décès/invalidité est obligatoire, en général. Elle garantie le paiement du capital restant dû en cas de décès de l’emprunteur ou de baisse de ses revenus suite à une invalidité permanente ou une incapacité de travail temporaire. Pour ne pas se tromper, il faut faire attention car certains taux proposés par certaines assurances sont dégressives : leur coût correspond à un pourcentage du capital restant dû. D’autres sont constantes, le coût reste le même du début jusqu’à la fin du prêt.  En un mot, pour comparer ces assurances, il ne faut pas se focaliser sur leur pourcentage mais  sur leur coût réel total. On peut aussi souscrire une assurance chômage qui se substituera partiellement à l’emprunteur pour payer toute ou partie des mensualités pendant une période de chômage. S’ajoute à cette liste, la garantie qui fait partie du calcul pret immobilier.

Deux possibilités  de garantie se présentent : d’abord, l’acte notarié qui peut prendre la forme d’une hypothèque ou d’une inscription en privilège du prêteur de deniers. En cas de cessation des paiements, l’établissement prêteur peut faire saisir un des biens pour se faire payer. Deuxièmement, le cautionnement qui se traduit comme suit : un organisme de caution de prêt immobilier s’engage, contre rémunération, à se substituer à l’emprunteur en cas de défaillance de paiement. Avec  cette option, une partie des versements lui est reversée à la fin du prêt s’il n’y a pas eu aucun incident de remboursement. Dans le cas contraire, il y aura une saisie-vente  du bien immobilier financé. Le choix entre  l’un et l’autre doit se faire en fonction du délai estimatif  de revente du bien à financer. Si on pense le revendre avant une dizaine d’années, le choix de la caution semble plus judicieux.
Le remboursement anticipé aussi  fait partie des postes formant le calcul pret immobilier, il est important en cas de revente avant la fin du contrat. Toute personne contractant un prêt immobilier peut rembourser avant la fin de celui-ci, toute ou partie du capital restant dû. Des pénalités sont à prévoir alors et que celles-ci ne peuvent être supérieures à 3%  du capital restant dû avant le remboursement anticipé et sont plafonnées à un semestre de taux d’intérêt sur le capital remboursé. On peut aussi inclure au calcul pret immobilier, l’option modulable qui  permettra, au fur et à mesure de l’augmentation des revenus, d’augmenter progressivement les mensualités du prêt pour diminuer la durée donc le cout total. A l’inverse, cette option permet aussi d’alléger les mensualités en rallongeant la durée si on doit faire face à une situation difficile. Constituer un dossier de ce genre nécessite beaucoup d’énergie donc il a un coût. Le frais de dossier varie en fonction  du projet, ainsi donc, il entre dans le calcul pret immobilier.
Quoi qu’il en soit, chaque élément du prêt immobilier cité en haut  se négocie au départ, avant la mise en place du projet.  Ce qui sous entend que le contractant a bien réfléchi sur la portée de celui-ci, sa capacité, les mesures qu’il devrait prises en cas d’une éventuelle difficulté, que les différents éléments formant le calcul pret immobilier  ont été analysés point par point pour se munir contre des désagréments  au cas où les choses ne se passent pas comme prévues. Un prêt bien ficelé est déjà un acquis pour que le rêve se réalise.

Calcul d'hypothèque
Calculateur de crédit Calculateur Hypothécaire
HypothèqueCrédit


années

%