Assurance pret immobilier

D’une manière générale, l’assurance de biens couvre essentiellement des biens matériels (local, voiture, meuble, équipement, stock …) contre les accidents, incendies, vols, et autres dommages involontaires. Mais le prêt immobilier aussi entre dans la catégorie des produits assurables dans le monde moderne. L’assurance est obligatoire selon les textes en vigueur  et  a plusieurs objectifs : d’abord,  elle protège l’emprunteur et ses proches en cas d’accident, de maladie, d’invalidité ou de décès. L’assureur remboursera à la banque le capital restant du en cas de décès ou les échéances mensuelles en cas de maladie, d’invalidité, ou d’hospitalisation ou encore d’arrêt de travail. Ensuite, permettre à l’organisme prêteur de se faire rembourser des sommes prêtées quoi qu’il arrive. En effet, le budget d’une assurance pret immobilier pèse lourd dans le coût total du dit prêt, avoisinant les 15%. En général, lorsqu’on sollicite un prêt immobilier, les banques en profitent pour imposer une assurance « maison ». C’est pourquoi, il faut chercher la meilleure solution en misant sur le meilleur taux. De ce point là, les solutions ne manquent pour assurer un prêt immobilier. Encore faut-il choisir la formule la mieux adaptée à la situation, choisir le prêt avec le plus grand soin. Tout passe au peigne fin, il n’y a aucun détail à négliger, des précautions sont à prendre avant de signer une assurance pret immobilier : quelle que soit la formule adoptée, il faut impérativement vérifier le coût réel de l’assurance prêt en demandant le TEG, et ne pas se faire embobiner par les taux d’appel affichés à grand coup de publicité. D’autres frais annexes et d’autres coûts de dossier ne sont pas pris en compte. La méfiance est de rigueur ! Un bon emprunteur aussi doit négocier âprement en mettant en concurrence plusieurs établissements, c’est-à-dire il doit faire un tour d’horizon avant. A chacun de faire valoir son atout comme son faible niveau d’endettement ou de ses revenus futurs par exemple.

Un autre avantage majeur dans la souscription d’une assurance pret immobilier est  qu’elle coïncide avec la politique du logement menée par le pouvoir public depuis deux décennies maintenant : la défiscalisation dans quelques secteurs de l’économie. Une défiscalisation immobilière incite les gens à s’investir dans l’immobilier. C’est-à-dire qu’elle allège, réduit les impôts qui sont déjà assez lourds à supporter  par le propriétaire surtout en ces temps difficiles. Parmi les plus célèbres, on cite la loi de Robien qui permet une défiscalisation  pouvant atteindre les 45.000 euros soit 4.280 euros par an. Elle concerne un bien immobilier neuf ou à louer non meublé. Ainsi, le propriétaire peut, grâce à l’amortissement  Robien, déduire  de ses revenus 50%  de la valeur du logement neuf sur 9 ans : il déduit du montant de ses loyers perçus une partie du prix du bien, 6% pendant 7 ans et 4% pendant 2 ans. Mais revenons sur l’assurance pret immobilier car des nouvelles lois ont été votées  récemment par le pouvoir public et seront applicables dès 2010. Comme tout le monde le sait, avant l’emprunteur devait souscrire l’assurance pret immobilier proposé par la banque dans laquelle le prêt était fait. En fait, lorsque l’emprunteur souscrit avec une banque, ce contrat comprend l’assurance crédit de la dite banque. Elle est un peu plus onéreuse qu’une assurance extérieure. Ce ne sera plus le cas à partir de l’année prochaine car l’emprunteur pourra choisir son assurance pret immobilier en faisant jouer la concurrence. Ce qui revient à dire que  l’assurance sera moins chère en 2010 grâce à cette reforme visant à accroitre la transparence et la concurrence en matière d’assurance emprunteur liée à un crédit immobilier. Grâce aussi aux économies  que l’investisseur réalisera ainsi, il pourra acheter quelques mètres carrés supplémentaires.  En tous cas, une bonne chose qui rendra le sourire dans le milieu où la morosité  est le quotidien depuis quelques années d’autant plus que les taux ont commencé à baisser sur le marché depuis 3 mois.  Ce dossier  épineux qu’est l’assurance pret immobilier, une évidence saute aux yeux, c’est qu’elle ne doit pas être prise à la légère. Plusieurs options sont mises  à la disposition de la clientèle mais d’une manière générale une bonne assurance prêt immobilier  est un gage de sécurité tant pour le souscripteur que sa famille ou ses descendants.

L’adhésion à ce type d’assurance, l’assurance pret immobilier nécessite quelques critères liés au montant emprunté, à l’état de santé du souscripteur, de son âge ou à sa profession. Elle concerne plusieurs garanties, ce qui est normal en soi, à savoir : la garantie décès  qui est toujours prévue et implique la prise en charge du remboursement du prêt par la compagnie assureur en cas de décès. Pour celle concernant l’invalidité, le risque couvert sera en fonction du degré d’invalidité. La garantie arrêt de travail ou incapacité temporaire de travail est requise  en cas d’accident ou de maladie qui conduit à un arrêt de travail prolongé. Celle de chômage ou de la garantie perte d’emploi peut prendre  différentes formes et a un  caractère onéreux. L’assurance et ses dérivés comme celle du prêt immobilier impliquent  que la bonne foi soit de mise. La compagnie d’assurance a le devoir d’informer  sur toutes les garanties et leur coût, quel que soit le contenu du contrat d’assurance crédit.  De son coté, l’assuré a l’obligation d’aviser aussi  son vis-à-vis,  ne pas cacher toutes les informations nécessaires et utiles, particulièrement celles concernant son état de santé par exemple. Pour récapituler, bien qu’obligatoire pour un prêt immobilier, beaucoup de gens hésitent à  souscrire à une assurance pret immobilier par manque d’informations ou aussi à cause de l’illettrisme. Quand au prix, il est assez élevé malgré cette myriade de firmes qui  entrent  en compétition sur le marché.

Calcul d'hypothèque
Calculateur de crédit Calculateur Hypothécaire
HypothèqueCrédit


années

%